TOUS LES CANDIDATS TOP CHEF SAISON 5

Les Candidats : Les anciens :

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Alexis Braconnier (saison 2), Noémie Honiat (saison 3), Ruben Sarfati (saison 3), Quantin Bourdy (saison 4), Latifa Ichou (saison 4), Etienne Geney (saison 4), Tiffany Depardieu (saison 2), Pierre Augé (saison 1), Julien Hagnery (saison 4) et Yoaké San (saison 1)

Les Candidats : Les nouveaux :

1. Julien Duboue, 31 ans, Paris, chef de cuisine.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : dans le métier depuis près de 15 ans, Julien a fait ses débuts dans le Sud-Ouest de la France avant de monter sur Paris et devenir notamment Chef de Partie au restaurant du Four Seasons, “Le Cinq”, 3 étoiles Michelin. Après avoir travaillé un an à New York, il ouvre deux restaurants, mais s’est récemment séparé du premier. Ambitieux, il souhaite aller jusqu’au bout de la compétition et remporter les 100 000€ pour enfin pouvoir offrir une maison d’hôtes à sa maman.

FORCE : Très réactif et créatif, chez lui, les idées fusent ! FAIBLESSE : Le dressage
QUALITÉS : Enjoué, serviable et attentionné
DÉFAUTS : Borné et jaloux

OBJECTIF : Montrer à ceux qui lui ont fait confiance qu’il est capable d’y arriver.

2. Jennifer Taieb, 28 ans, Paris, Chef exécutive.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio :palais aguerri depuis toute petite, Jennifer se sent vivre lorsqu’elle cuisine ! Professionnelle de la communication, elle s’est reconvertie dans la cuisine il y a 3 ans seulement. Elle a fait ses débuts à Nice avant de monter sur Paris en début d’année pour être Chef de Cuisine chez “Dalloyau”. Elle adore innover et apporter une touche féminine à ses assiettes. Elle est Chef Exécutive depuis avril au restaurant “Kaspia” à Paris, connu pour ses recettes au caviar.

FORCE : Son côté artiste, c’est une véritable amoureuse du produit FAIBLESSE : Pour l’instant, elle n’en voit aucune !
QUALITÉS : Positive, généreuse et altruiste
DÉFAUTS : Trop sensible et susceptible

OBJECTIF : Ouvrir son restaurant à l’image des bistrots parisiens en plus moderne

3. Thibault Sombardier, 28 ans, Paris, Chef de cuisine.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : enfant, Thibault a eu la chance de visiter les cuisines de Paul Bocuse, ce fut tout de suite un déclic. Il a fait ses armes dans des établissements prestigieux, et a même été Chef de Partie au “Meurice”, qui détient 3 étoiles Michelin. Il adore les challenges et se montre prêt à tout pour gagner. Aujourd’hui Chef de Cuisine au restaurant “Antoine” (1 étoile Michelin), il a carte blanche aux fourneaux et dirige son équipe d’une main de fer.

FORCE : Technique et précision. Action, réaction sont ses maîtres mots ! FAIBLESSE : La pâtisserie
QUALITÉS : Franc, direct et respectueux de la hiérarchie
DÉFAUTS : Soupe au lait et colérique

OBJECTIF : Une deuxième étoile Michelin et ouvrir son propre restaurant

4. Julien Lapraille, 26 ans, Marbehan (Belgique), Cuisinier à domicile.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : passionné par la cuisine depuis son plus jeune âge, Julien s’est réellement mis aux fourneaux à l’âge de 13 ans pour donner un coup de main à une cliente restauratrice de son père. Il a dû rejoindre le garage familial pour des raisons financières, mais n’a jamais abandonné sa passion. Cuisinier à domicile depuis 2 ans, il rêve de pouvoir en vivre pleinement et souhaite développer son carnet d’adresses.

FORCE : Il arrive à tirer le meilleur de tout, même de ce qui est raté ! FAIBLESSE : La gestion du temps
QUALITÉS : Conciliant, sympathique et plein d’humour
DÉFAUTS : Râleur et têtu

OBJECTIF : Se faire connaître et gagner la confiance de ses futurs clients !

5. Jordan Vignal, 18 ans, Paris, Apprenti.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : encore en apprentissage, Jordan n’en est pas moins un vrai passionné de cuisine. Il a fini 3ème au Challenge Foie Gras des Jeunes Créateurs Culinaires à 16 ans et est récemment monté sur la seconde marche du podium au prix du Rotary Club de Saint- Julien-en-Genevois. Ses parents et son Chef sont très fiers de lui, il rêve de pouvoir franchir une nouvelle étape grâce à l’émission qui pourrait peut-être lui ouvrir les portes d’un restaurant étoilé.

FORCE : Rapide
FAIBLESSE : À vouloir être trop rapide, il peut parfois brûler des étapes… QUALITÉS : Calme, humble et persévérant
DÉFAUTS : Tête en l’air et réservé

OBJECTIF : Apprendre toujours plus dans de grandes Maisons et réussir son appren- tissage pour ouvrir un jour son restaurant

6. Mohamed Si Abdelkader Benmoussa, 21 ans, Villeparisis, Apprenti.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : d’origine algérienne, Mohamed se destinait à suivre le parcours de son père en intégrant la Légion Etrangère. C’est suite aux craintes de son entourage qu’il s’est dirigé vers le métier de cuisinier, un peu par défaut. Mais il a tout de suite accroché. Il s’est même inscrit aux Championnats de France des desserts, où il a terminé demi-fi- naliste. Par ailleurs, Il a pris goût à l’ambiance des concours (titre du meilleur apprenti de France) et a hâte de se lancer dans TOP CHEF .

FORCE : Il aime créer de nouvelles recettes FAIBLESSE : Eviter de les montrer
QUALITÉS : Sympathique, souriant et endurant DÉFAUTS : Nerveux et tête brûlée

OBJECTIF : Ouvrir son restaurant à l’image de son Chef préféré, Thierry Marx

7. Steven Ramon, 27 ans, Faumont, ancien chef de cuisine.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : enfant turbulent au parcours scolaire difficile, Steven a vraiment su que la cuisine était sa vocation à la fin de ses études, lorsqu’il a commencé à fréquenter des établissements gastronomiques. Il a évolué pendant près de 10 ans dans le même restaurant, “La Laiterie” (1 étoile Michelin), arrivant en tant que commis pour finir Chef de Cuisine. Mais il a quitté son poste en février dernier, et rêve de voir s’ouvrir de nouveaux horizons grâce à TOP CHEF.

FORCE : Poissons, viandes ou légumes, c’est un vrai touche-à-tout FAIBLESSE : La pâtisserie
QUALITÉS : Curieux, humble et réfléchi
DÉFAUTS : Lunatique et rancunier

OBJECTIF : Ouvrir son propre restaurant gastronomique, et obtenir une, voire deux étoiles Michelin !

8. Anne-Cécile Degenne, 31 ans, Manille (Philippines), Chef de cuisine.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : aussi loin que remontent ses souvenirs, Anne-Cécile a toujours été passionnée de cuisine, grâce à ses parents qui lui ont inculqué le goût du produit frais. Elle a effectué deux stages auprès des Chefs étoilés Michel Bras, son mentor, et Philippe Etchebest. Elle s’est même envolée pour New York où elle a été Chef de Cuisine dans un restaurant français, puis pour Saint-Barthélemy dans un Relais et Châteaux, avant de poser ses valises à Manille, où elle est actuellement Chef de Cuisine au “Sofitel”.

FORCE : Le poisson, son domaine de prédilection. FAIBLESSE : La pâtisserie
QUALITÉS : Généreuse, dynamique et ambitieuse DÉFAUTS : Impulsive et agressive

OBJECTIF : Ouvrir son propre hôtel-restaurant

9. Jérémy Brun, 25 ans, Nice, Second de cuisine.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : passionné de cuisine gastronomique, Jérémy a fait ses armes au restaurant 3 étoiles Michelin du célèbre Chef Gordon Ramsay à Londres, et au restaurant “La Palme”, 2 étoiles Michelin de l’Hôtel “Martinez” à Cannes. Il est actuellement Second de Cuisine au “Chantecler”, 2 étoiles Michelin, sous la direction du Chef Jean-Denis Rieubland, Meilleur Ouvrier de France 2007. C’est un sacré endurant habitué des concours puisqu’il a notamment remporté le 4ème prix du Concours International Taittinger en 2012.

FORCE : Très à l’aise avec le poisson FAIBLESSE : La pâtisserie
QUALITÉS : Spontané, compréhensif et tenace DÉFAUTS : Lunatique et râleur

OBJECTIF : Ouvrir son propre restaurant sans tomber forcément dans la course à l’étoile

10. Marjorie Maltais, 36 ans, Québec (Canada), Consultante.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : Marjorie a découvert la cuisine grâce à sa grand-mère, qui l’a faite grandir avec des personnalités comme Maïté et Jean-Pierre Coffe. Le stage qu’elle a effectué à Montréal dans un Relais et Châteaux a été une vraie révélation, et elle n’a pas quitté le Canada depuis. Elle a même participé à la première saison du concours “Les Chefs” en 2010 à la télévision Canadienne, en atteignant brillamment la 2éme marche du podium.

FORCE : Très organisée, ses plans de travail sont toujours impeccables ! FAIBLESSE : La cuisine moléculaire
QUALITÉS : Rigoureuse, pétillante et bienveillante
DÉFAUTS : Sarcastique et grognon

OBJECTIF : Ouvrir un complexe culinaire avec épicerie, traiteur et cours de cuisine

11. Jean-Edern Hurstel, 33 ans, Dubaï (Emirats Arabes Unis), Chef exécutif.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio :

Très gourmand, Jean-Edern s’est dirigé vers la cuisine parce qu’il adorait manger! Issu d’une famille de 6 enfants, il a toujours été considéré comme le vilain petit canard, ne parvenant pas à briller aussi bien dans ses études que ses frères. Il veut faire la fierté de son père, et n’a d’ailleurs fréquenté dans sa carrière que des établissements étoilés, comme “L’Arpège” à Paris. Il s’est expatrié depuis 6 ans à Dubaï, où il a enfin pu accéder au statut de Chef Exécutif.

FORCE : La technique, il est très pointilleux sur les assaisonnements et cuissons FAIBLESSE : La cuisine moléculaire
QUALITÉS : Toujours de bonne humeur, juste et plein d’humour
DÉFAUTS : Complexé et râleur

OBJECTIF : Ouvrir son propre restaurant à la campagne et accéder aux étoiles

12. Dieuveil Malonga, 21 ans, Marseille, Demi-chef de partie.

© Pierre Oliver / M6

© Pierre Oliver / M6

Bio : né au Congo, Dieuveil a perdu ses parents quand il était très jeune et a dû fuir en Allemagne. C’est là qu’il a pris goût à la cuisine en mitonnant de bons petits plats pour sa famille d’accueil. Après plusieurs stages dans des restaurants étoilés, notamment “l’ Aqua” (3 étoiles Michelin), il est revenu en France pour être demi-chef de partie à l’Hôtel “Intercontinental Dieu ” de Marseille. C’est également un spécialiste de concours, puisqu’il en a fait 16 au cours de ses études en Allemagne, et en a remporté 9 !

FORCE : Son style, à cheval entre la cuisine allemande, africaine et française FAIBLESSE : La pâtisserie
QUALITÉS : Coquet, curieux et plein d’humour
DÉFAUTS : Trop sensible et têtu

OBJECTIF : Ouvrir un restaurant en France où il espère que sa cuisine sera reconnue et comprise

Alors, des pronostics ? En tous cas, RDV est pris, tous les lundis à 20h55, à partir du 20/01 sur M6.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s