Mohamed (TOP CHEF) répond à alatele.fr : « J’aimerais être le Zidane de la cuisine »

M6

Au lendemain de son éviction du concours TOP CHEF, Mohamed Si Abdelkader Benmoussa était présent pour la présentation de la 3ème édition des « Rabelais des Jeunes Talents » qui se tiendra lundi 7 avril prochain et dont il fut l’un de lauréats l’année dernière… L’occasion pour lui de répondre à quelques questions… :

mohamed top chef

Quels sont vos souvenirs de l’aventure « TOP CHEF » ?

Ça reste un concours, ça reste de la télé. Y’a des choix, des fois on fait les mauvais choix… Des fois un manque de cuisson, il y a du stress, il y a quand même des caméras derrière, des journalistes te posent des questions, tu as 1 h pour faire un plat, tu vois des gens courir partout, t’es un peu débordé quoi… Ce qui est vraiment marrant, c’est que tu arrives, tu as un produit, tu t’y mets direct, alors que d’habitude dans mon restaurant je mets une journée à peu près pour sortir un menu propre, et là t’as 1 heure pour créer ton plat, lui donner un nom, et le sortir bien ! Et en plus de ça c’est pas n’importe qui qui va te juger, y’a des grands chefs derrière et c’est impressionnant !

Un chef en particulier…

Le chef Thierry Marx, pour moi ça reste un exemple, et j’aimerai bien suivre son parcours…

Dans l’épreuve d’hier, il y a eu un des 3 candidats qui a été nommé chef par tirage au sort…

Oui en effet. C’est tombé sur Noémie en fait, et elle n’a pas su gérer son stress, elle courrait partout, criait partout… Même le chef Piège et Thierry Marx ont dis que c’était pas un match de foot, c’est de la cuisine. Et c’est vrai sur le coup quand on a 1h15 pour faire une entrée et un plat, on n’a pas le temps de se prendre la tête et discuter. Il fallait suivre ses ordres. Des fois elle me disait de faire ça et je ne faisait pas ça en fait…

Vous avez 22 ans, vous êtes venu en 2007 d’Algérie en France, quelle formation avez-vous suivie ?

Personnellement je voulais partir à l’armée en fait. Je n’ai pas pu, alors j’ai voulu m’inscrire à la Légion Étrangère. Ma famille s’inquiétait beaucoup… Et j’ai fait un stage de collège, de cuisine d’une semaine. Ça sert beaucoup ces stages là. J’ai pas accroché beaucoup car je ne savais pas bien parler, il fallait que j’apprenne la langue « de l’extérieur », les noms des légumes, des fruits etc. c’était un peu compliqué. Mais quelque chose m’a beaucoup encouragé en fait c’est dans un autre stage, quand le chef m’a donné 100 €. C’était la première fois que j’avais 100 € en France et je me suis acheté mes premières Timberland… Et j’ai bien aimé l’ambiance, c’était sympa, du coup je me suis lancé en CAP et j’ai commencé à accrocher au métier. Plus j’avançais, plus je voyais des trucs plus beaux, il y a eu des personnes qui se sont occupés de nous. En France, ce que j’ai bien aimé, c’est qu’on donne beaucoup d’importance aux jeunes. Ça touche au cœur et ça donne envie d’avancer et de ne pas décevoir ces personnes.

Vous êtes à la fois cuisinier et pâtissier en ce moment

Oui, j’ai fait ce choix car plus tard, quand je serai chef, je voudrai pouvoir gérer toute ma cuisine. Et c’est le défaut de beaucoup. Moi j’aimerai vraiment être bien formé dans les 2…

Meilleur apprenti de France en 2013, et demi finaliste du championnat des desserts de France la même année. Chef pâtissier en ce moment à l’hôtel de Sers à Paris. Et « what’s next ? » 

Je vais suivre les concours, continuer à apprendre, faire des nouvelles recettes… Mais c’est vrai que l’émission Top Chef m’ouvre beaucoup de portes. Je suis aujourd’hui ouvert à toute proposition…

Quel style de restaurant aimeriez vous avoir ? 

Personnellement j’aimerai avoir une cuisine ouverte sur les clients pour leur montrer comment on travaille, comment on coupe. Qu’ils comprennent qu’on bosse beaucoup…

Votre souhait le plus cher ?

On a eu  des très grands en France : Jamel Debbouze pour le cinéma, Zinedine Zidane pour le football. J’aimerais faire partie du tiercé gagnant et être le Mohamed de la cuisine !

mohamed 2

Remise des « RABELAIS des Jeunes Talents » présentés par Sophie Davant et Sébastien Demorant, le 7 avril à 19h30 au Grand Rex

Publicités

Une réflexion sur “Mohamed (TOP CHEF) répond à alatele.fr : « J’aimerais être le Zidane de la cuisine »

  1. Pingback: 🔗 (lien) Au lendemain de son élimination, @alatelefr a interviewé Mohamed (Top Chef) | danslapresse.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s