SAMEDI SOIR (16 MARS)… FICTION, PIRATES OU CRIMES CHOQUANTS ? À VOUS DE CHOISIR…


Voui on sait. C’est samedi. C’est jour de « The Voice ». Mais bon, pas que. D’ailleurs nous vous parlerons en détail de ce qui se passera la semaine prochaine entre la fin des « Battles » et le début des « primes »… Nous verrons ce dont il s’agit jeudi soir en compagnie des principaux candidats…

En attendant, alatele.fr vous propose une fiction assez bouleversante, un doc-fiction familial et instructif, et le premier volet d’une série inédite consacrée à des crimes… Alors tenez vous prêts à 20h45 la zapette pointée sur France 3, Arte ou RMC Découverte…

20H45 – FRANCE 3 – « BELINDA ET MOI » – INÉDIT 

france 3

Belinda et moi est un film intrigant, parfois même dérangeant, qui a ce pouvoir rare d’ébranler le spectateur et de le faire évoluer en même temps que les personnages de notre récit (par Thierry Bistini, réalisateur de cette fiction)

belinda 1

Le thème du film est intime, et donc précieux. Quand l’histoire s’en empare, il donne la possibilité au spectateur d’ouvrir une fenêtre sur les méandres, les complications et les joies d’un destin différent.

La trajectoire de Belinda se raconte par le regard de Jacqueline, on reste à ses côtés tout au long de ce voyage vers la différence qu’il nous importe de dépeindre et de défendre. Le point de départ est le rejet net. Ce sont les circonstances heureuses, les tous petits obstacles qui vont mettre en branle les convictions de Jacqueline et rapprocher inexorablement ces deux personnages pour les sortir de leurs solitudes. Ce chemin parcouru est celui de la connaissance et de l’intimité, étapes nécessaires afin d’aller vers une compréhension mutuelle et apaisée. Et plus le point de départ paraît insurmontable et inconcevable plus le chemin parcouru sera beau et profitable pour ceux qui l’entreprennent.

belinda 2

Au-delà des apparences, Belinda est une femme. Aussi fallait-il s’approcher au plus près de son vécu intime. Filmer cette vérité incroyable, en rendant évidents les gestes, les expressions, les regards, les manières et celle qui est devenue autre. Etre au plus près du réel sans jamais y sacrifier l’humour, car les tumultes traversés par nos personnages n’entravent en rien le leur. Voilà quelle a été ma démarche de metteur en scène.

Bélinda et Jacqueline étaient faites pour se rencontrer, c’est cette histoire que nous racontons.  (Thierry Bistini, réalisateur)

belinda 3

Réalisation : Thierry Binisti (France, 2014). Scénario : François-Olivier Rousseau. Avec Line Renaud (Jacqueline), Alexandre Styker (Belinda), Valérie Ancel (Cécile), Roger Contebardo (Xavier), David Mira Jover (Jérôme), Sophie Vaslot (Liliane), Chantal Ravalec (Mme Croizet), Adèle Guimard (Jacinthe), Anne Saffore (Florence Bardini), Hervé Lacroix (Adjudant Lefevre), Eric Bougnon (Commissaire Vignaud). Photo : Dominique De Wever. Production : Link’s Productions, avec la participation de France 3. Production : Johanne Rigoulot, Mari Mouazan. Producteur exécutif : Link’s productions : Jean-Michel Quilici. 1h30.

20H45 – ARTE – « LA CITÉ DES PIRATES » – INÉDIT

Capture d’écran 2014-01-24 à 15.54.38

pirates 1

Une plongée sous les flots pour faire revivrela ville jamaïcaine de Port royal, fief des corsaires britanniques au XVIIe siècle, durant l’âge d’or de la piraterie dans les caraïbes.

pirates 2

En 1665, les Britanniques s’emparent de la Jamaïque, jusqu’alors possession espagnole, et y fondent la ville de Port Royal. Colons et aventuriers affluent, et bientôt le petit port somnolent devient le principal repaire des corsaires battant pavillon britannique. Grâce à la complaisance d’un gouverneur, ces derniers transforment Port Royal en un camp de base d’où ils sortent pour piller les fortins et galions espagnols regorgeant d’or. Tavernes, salles de jeux, lupanars : la présence de plus de mille cinq cents corsaires fait de cette cité portuaire l’une des villes les plus dépravées mais aussi les plus riches de son temps. Un âge d’or qui s’interrompt brusquement le 7 juin 1692, lorsqu’un séisme détruit et submerge les deux tiers de la ville.

PORT ENGLOUTI

Trois siècles plus tard, une équipe internationale d’archéologues sous-marins fouille la baie à la recherche de vestiges de la cité engloutie. Alternant scènes de reconstitution, témoignages d’historiens

et plongées dans le sillage de cette expédition d’archéologues, ce documentaire redonne vie au quotidien des pirates des Caraïbes du XVIIe siècle. Des mercenaires auxquels les Britanniques eurent recours – à l’instar du capitaine Henry Morgan, flibustier parmi les plus respectés et redoutés de son époque – pour supplanter les Espagnols alors maîtres de cette région du monde. Élection du capitaine, partage équitable du butin entre les membres d’équipage, indemnité pour les marins estropiés au combat… : le film dépeint les aspects parfois méconnus d’un milieu régi par la camaraderie et les règles démocratiques, qui constitua un formidable ascenseur social pour de nombreux parias venus d’Angleterre. Mais l’avènement des grands propriétaires va mettre fin à cette parenthèse de l’histoire et reléguer les pirates au rang de simples figures mythiques de la culture populaire.

pirates 3

Documentaire de Chris lent (Royaume-Uni, 2011) – Production : Wall To Wall Television. 1h36

20H45 : RMC DÉCOUVERTE – « CES CRIMES QUI ONT CHOQUÉ LE MONDE » – INÉDIT (SAISON 2, ÉP. 1 & 2)

rmc découverte

crimes 1

Cette série de 10 documentaires « justice » présente des personnages ayant commis des crimes, en essayant de comprendre leurs motivations.

crimes 2

Épisode 1 : L’ange de la mort.

Obligée de subvenir à ses besoins dès l’âge de 15 ans, Aileen Wuornos n’était pas une jeune fille comme les autres. La prostitution, le long des autoroutes de Floride, était son quotidien. Sa haine grandissante pour la gent masculine l’a poussé à dérober la vie de sept hommes. Voici l’histoire de l’enquête policière qui finira par condamner à la peine capitale « La Demoiselle de la Mort » en 2001, après qu’elle ait passé près de 10 ans en prison. Une affaire unique qui fascinera les médias du monde entier et divisera les consciences…

crimes 3

Épisode 2 : Arthur Showcross.

Vers la fin des années 80, un serial killer terrifie la ville de Rochester. Ses victimes ont toutes un point commun : ce sont des femmes. Qu’elles soient prostituées ou issues de la Haute Société, elles sont toutes retrouvées égorgées…

 

… C’est tout pour aujourd’hui ! Pour une fois, on se retrouve VRAIMENT demain dimanche (c’est souvent finalement pas le cas, je reconnais). Au programme : 2 excellents films, et un doc efficace autour de la grande distribution…

RDV donc demain dimanche matin (si si…) pour la nouvelle sélection signée alatele.fr ! Biz !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s