VSD 12.13.14/09. Sélection télé du week end

La sélection télé du vendredi intègre (enfin) les programmes du week end.

C’est pas trop tôt dirons nous… Désormais, la sélection télé du vendredi proposée par alatele.fr intègre les programmes à voir vendredi, mais aussi ceux à ne pas rater samedi ou dimanche. Alors forcément, du coup, le vendredi, il n’y aura pas forcément 3 programmes proposés mais la plupart du temps un peu plus. C’est le cas aujourd’hui. Nous vous parlerons évidemment de l’événement télé du jour, le retour pour la 13ème saison après près de 2 ans d’absence du programme phare de TF1 « Koh Lanta« , un programme qui semble compter des millions d’addicts.

Ensuite on dira un mot sur le programme « Au secours » du jour. C’est en 4 parties, et ça va remplir la soirée de 6TER de 20h50 à 0h25. À oublier, mais c’est à signaler quand même, juste au cas où…

Pour le week-end, nous vous conseillons un très bon docu fiction à voir samedi, et pour dimanche, le dilemne. Un bon film récent (qui devrait cartonner en audience) sur TF1 : Cloclo, et un encore meilleur film sur France 2, vraiment à voir si vous ne l’avez pas vu, Les invités de mon père : c’est le choix du jour.

ÉVÉNEMENT DU JOUR : TF1 – 20H55 – KOH LANTA – SAISON 13, ÉPISODE 1 – INÉDIT.

«Koh-Lanta» signe son retour avec une édition « all stars » très attendue. Treize des aventuriers les plus emblématiques de l’émission se replongent dans le jeu d’aventure le plus populaire dans le cœur des Français. Et malgré leur expérience, cette édition leur réservera de nombreuses surprises.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Koh-Lanta revient pour une nouvelle édition avec treize des aventuriers les plus emblématiques de l’émission. Sandra, Florence, Laurence, Isabelle, Christina, Sara, Martin, Philippe (KL 10), Freddy, Philippe (KL 12), Laurent, Téheiura et Moundir reviennent en découdre dans le sud-est de la Malaisie ! Dans un cadre paradisiaque, ces champions aguerris vont se livrer une lutte féroce pour atteindre leur rêve, obtenir ou conserver le titre suprême du meilleur aventurier.  Pour cela, ces anciens vainqueurs ou compétiteurs en quête d’exploits devront repousser leurs limites, apprivoiser la nature et composer avec les difficultés de la vie en collectivité. Et pour débuter cette nouvelle aventure, surprise ! Car la compétition démarre en individuel ! Entre stratégie fine et rapports de force, l’aventure Koh-Lanta, c’est parti !

FICHE TECHNIQUE :

Produit par ALP
Présenté par Denis Brogniart

DISPONIBLE SUR MYTF1

À OUBLIER CE SOIR : 6TER – 20H50 – PANDEMIC, VIRUS FATAL – ÉPISODES 1 À 4 / 4 – TÉLÉFILM AMÉRICAIN – 2007 

Ce diaporama nécessite JavaScript.


Déjà, rares sont les téléfilms catastrophes américains réussis. Vous l’aurez compris, ce n’est pas celui-ci qui déroge à la règle. Ensuite, l’actualité estivale a été fortement portée sur le virus Ebola. Programmer cette « œuvre » en connaissance de cause est, comment dire, pour le moins déplacé. Quand on sait en plus que ce téléfilm sans intérêt est en 4 parties (si si) et que les 4 sont diffusées ce soir, on se dit vraiment que la chaîne ne savait pas quoi faire pour « remplir » une soirée. Bon, c’est fait, mais franchement, ça sera sans nous.

L’histoire (attention, c’est très élaboré, hein!)
Sur un vol Sydney-Los Angeles, un surfeur décède brutalement. À peine débarqués, les passagers sont tous placés en quarantaine, le temps d’identifier la cause de sa mort. Mais l’un d’eux parvient à s’échapper et commence, sans le savoir, à contaminer les personnes qu’il croise. Une cellule d’urgence est mise en place pour gérer cette crise sanitaire…

On va donc assister aux habituels rebondissements pas crédibles, à une mise en scène mauvaise, sans parler des « acteurs » dont on se demande si ils ne font pas exprès d’être si mauvais…

FICHE TECHNIQUE :

Réalisé par Armand Mastroianni
Avec Tiffani THIESSEN (Kayla Martin), Vincent SPANO (Troy Whitlock), Faye DUNAWAY (Lillian Schaefer), Eric ROBERTS (Michael Dellasandro), Bruce BOXLEITNER (Kenneth Friedlander) et Bob GUNTON (Max Sorkosky)

SAMEDI 13 : ARTE – 20H50 – FEMME DE VIKING – DOCU-FICTION – INÉDIT

Si l’on se représente les Vikings comme de terribles guerriers, les femmes jouaient aussi un rôle clé dans cette société paysanne et commerçante. Deux destins de femme sont le fil rouge de ces docu-fictions de l’an mil.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

1. La fuite de Sigrun

Nous sommes en Norvège, en l’an 872. Sigrun est l’épouse d’Ulf, le chef du clan. Maîtresse d’un foyer cossu, son mariage n’a pourtant jamais été heureux, et pour cause : c’est au cours d’un raid dans son clan d’origine qu’Ulf l’a enlevée de force, après avoir tué ses proches. Dans la société viking, les femmes n’ont pas de droits civiques, mais peuvent demander le divorce, à condition de retourner vivre dans leur famille. La découverte d’une nouvelle île – l’Islande – donne à Sigrun un espoir de fuite… À travers cette histoire, on découvre l’organisation de cette société médiévale, ses croyances et ses rites, mais aussi l’importance de la gestion domestique et de la magie, seuls pouvoirs accordés aux femmes.

2. L’héritage de Jova

Danemark, 1064. Jova travaille comme servante chez le marchand Ottar à Hedeby (ou Haithabu), l’un des plus importants comptoirs commerciaux de l’ère viking. Lorsqu’elle apprend qu’elle est la fille d’un puissant guerrier parti vers l’est peu avant sa naissance, elle décide de se lancer à sa recherche, habillée en homme. Fait rare à l’époque, les femmes vikings pouvaient en effet hériter, gérer leur patrimoine… et même être guerrières. En s’appuyant sur d’étonnants vestiges, cet épisode se penche sur la hiérarchie sociale des Vikings, leur migration historique vers la Russie et le développement extraordinaire du commerce – d’argent, de biens ou d’esclaves – par les marchands danois.

FICHE TECHNIQUE :

Documentaire-fiction de Kai Christiansen, Judith Voelker et Yoav Parish (Allemagne, 2014, 2x52mn)

 

 

DIMANCHE 14 – 2 BONS FILMS – TF1 – 20H55 – CLOCLO – INÉDIT – FRANCE 2 – 20H50 -LES INVITÉS DE MON PÈRE

Difficile de choisir dimanche entre 2 bond films. « Cloclo » souligne formidablement la complexité du chanteur avec un Jérémy Reinier extraordinaire. « Les invités de mon père » est une comédie très réussie qui aborde des thèmes graves mais dans laquelle on ne s’ennuie jamais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

CLOCLO

Ce biopic musical retrace l’histoire de Claude François, figure iconique de la chanson française. De son enfance en Egypte à son décès tragique à l’âge de 39 ans, en passant par son incommensurable succès, « Cloclo » revisite, non sans émotion, la vie du chanteur sous tous ses angles.

Egypte, 1956. La société du canal de Suez, employeur du père de Claude François, est nationalisée. La guerre éclate. Face au danger, les «François», qui menaient jusque-là une vie prospère, doivent tout abandonner. Ruinés, ils rejoignent Monaco où réside Josette, la sœur de Claude. Pour subvenir aux besoins des siens, le jeune garçon intègre un grand orchestre de la ville en tant que percussionniste. Un choix de carrière fortement désapprouvé par son père qui ne lui adressera plus jamais la parole. Mais Claude le sait, il deviendra une star. Son talent et sa persévérance le feront très vite passer sur le devant la scène monégasque avant de le conduire jusqu’à Paris. Après avoir essuyé plusieurs échecs, il enregistra son premier album. «Cloclo» est né. Belles ! Belles ! Belles !, Magnolias for ever, Comme d’habitude,Le mal aimé… en un peu moins de vingt ansla star signera les plus grands tubes français – dont l’un sera même repris en anglais par son idole, Franck Sinatra – et déchaînera les foules.
Ce biopic ne se contente pas de dresser le portrait d’une star adulée. Patron de presse, créateur de sa propre société d’édition musicale et d’une agence de mannequins, Claude François était aussi un excellent businessman à la personnalité complexe. Soucieux de son image, exigent et perfectionniste, il était souvent pris d’excès de colère qui le rendait difficile à vivre. Car pour sa carrière, il était prêt à tout… même à cacher l’existence de son second enfant. Avec les femmes, même s’il se montrait maladivement jaloux, sa fragilité transparaissait. En dévoilant différentes facettes de la personnalité de Claude François, ce film le dépeint sous un nouveau jour.
1999-2012
Treize ans. C’est le nombre d’années qu’aura attendu Antoine de Caunes pour voir son idée portée à l’écran. Déjà, à l’époque, l’acteur-présentateur avait tout de suite vu en Jérémie Renier le comédien idéal pour interpréter le chanteur. Un choix totalement approuvé par le réalisateur, Florent-Emilio Siri, séduit par le talent de Jérémie, mais aussi par sa ressemblance physique avec la star. Le metteur en scène a également insisté pour enrôler Benoît Magimel qui interprètera l’imprésario, Paul Lederman. Marc Barbé (Aimé François), Monica Scattini (Chouffa François), Sabrina Seyvecou (Josette François), Ana Girardot (Isabelle Forêt), entre autres, complètent le casting. Plus de quatre cents comédiens ont auditionné pour les rôles secondaires, notamment celui de France Gall, interprétée par Joséphine Japy. Pour adapter au mieux la vie du chanteur, Jérémie Renier et l’équipe se sont inspirés des quatre cents apparitions télé de Claude François en quinze ans, en plus des nombreux ouvrages et photos existants.
Côté actus
Jérémie Renier sera à l’affiche du prochain film de Bertrand Bonello, Saint Laurent (sortie prévue le 24 septembre 2014). Il y interprétera le rôle de Pierre Bergé aux côtés de Gaspard Ulliel (Yves Saint Laurent) et Léa Seydoux (Loulou de la Falaise). Benoît Magimel tourne actuellement dans On voulait tout casser, une comédie réalisée par Philippe Guillard. Cette coproduction de TF1 Films Production met également en scène Kad Merad et Vincent Moscato. Quant à Ana Girardot, elle tient l’un des rôles principaux dans Le Beau Monde de Julie Lopes-Curval, actuellement au cinéma. On la retrouvera également dans La prochaine fois je viserai le cœur, un film réalisé par Cédric Anger, avec Guillaume Canet (sortie prévue le 19 novembre 2014).

FICHE TECHNIQUE :

Produit par LGM Cinéma
Coproduit par TF1 Films Production et Studio Canal
Réalisé par Florent Emilio Siri
Scénario, adaptation et dialogues : Julien Rappeneau
Adaptation : Florent Emilio Siri
Avec : Benoît Magimel (Paul Lederman), Monica Scattini (Chouffa François), Sabrina Seyvecou (Josette François), Ana Girardot (Isabelle Forêt), Joséphine Japy (France Gall), Marc Barbé (Aimé François), Eric Savin (Jean-Jacques Tilche), Jérémie Renier (Claude François)

NON DISPONIBLE EN REPLAY.

LES INVITÉS DE MON PÈRE

Médecin à la retraite, ancien résistant connu pour son engagement humanitaire, Lucien Paumelle annonce à ses enfants, Babette et Arnaud, flanqués de leurs conjoints Rémy et Karine, qu’il va accueillir chez lui des sans-papiers. Sa famille tombe des nues lorsqu’elle découvre la jeune et belle Moldave, Tatiana, que Lucien a installée chez lui, en compagnie de sa fillette. Il s’avère que Lucien a épousé sa protégée. Babette, pour qui son père est un modèle, s’inquiète de ce bouleversement. Arnaud, lui, se sent beaucoup moins concerné. Bientôt, le comportement de Lucien inquiète sa fille. Elle en vient à penser que Tatiana profite de sa vulnérabilité…

FICHE TECHNIQUE :

Réalisé par Anne Le Ny
Avec : Fabrice Luchini (Arnaud Paumelle), Karin Viard (Babette Paumelle), Michel Aumont (Lucien Paumelle), Valérie Benguigui (Karine Paumelle), Veronica Novak (Tatiana), Raphaël Personnaz (Carter), Olivier Rabourdin (Rémy), Max Renaudin (Simon)

ET LUNDI ? UNE SOIRÉE AVEC LES PAPYS AVENTURIERS, UN BŒUF CLANDESTIN IRRÉSISTIBLE ET… L’INOUBLIABLE GRAND BLEU.

À LUNDI !!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s