LU 15/09. Sélection télé du jour

Un lundi joyeux qui fait aussi revivre nos « vieux » héros.

Aujourd’hui on est vraiment entrés dans « la rentrée ». Pas jo-jo pour beaucoup. Alors, histoire de nous faire oublier les petits tracas, les chaînes ont choisi de mettre le paquet. La sélection alatele.fr a ainsi repéré 2 tendances du jour.

D’abord l’humour. On va ainsi se délecter devant un (très bon) téléfilm inédit sur France 5, regroupant à nouveau ensemble Marie-Anne Chazel et Christian Clavier. Et c’est non seulement un plaisir de les retrouver tous les deux, et c’est un vrai bon moment de comédie, ce qui ne gâche rien. Dans le même registre (quoique…), HD1 nous propose une soirée avec Muriel Robin, mais une Muriel Robin actrice, dans 2 téléfilms réalisés par la grande Josée Dayan. Bon, il faut avouer que c’est un poil plus « grossier », limite « lourdeau » par moments, mais globalement, ça fonctionne.

Ensuite d’autres chaînes jouent la carte « nostalgie ». Avec du lourd. Un monument du cinéma français est ainsi (re)diffusé sur France Ô. Rien que les premières notes de la bande originale devraient vous faire dresser les poils des bras. On parie ? Puis, autre tendance du jour : faire revivre les vieux héros. Et là, faut dire que W9 et TMC en ont fait des caisses. On va ainsi (re-re-re)voir le bon Harrison Ford en Indiana Jones (et oui!) et comme si ça ne suffisait pas, on va également passer « 58 minutes pour vivre » avec l’inénarrable John McClane, alias Bruce Willis. Quand on pense que ces films ont respectivement 25 et 24 ans (!)

alatele.fr vous prépare une (grosse) surprise pour jeudi. Le site va être revu de plancher au grenier. Vous découvrirez une toute nouvelle interface. Et comme on n’est pas 25 à travailler sur le site, c’est un très gros boulot. Le résultat (en ligne jeudi donc), nous l’espérons, vous plaira. On s’en reparle ?

COUP DE CŒUR DU JOUR : FRANCE 5 – 20H35 – LE BŒUF CLANDESTIN INÉDIT (2013)

Dans cette adaptation d’un roman de Marcel Aymé, on retrouve une famille bourgeoise des années 30, avec des personnages arrivistes et hypocrites. Et surtout un duo d’acteurs qu’on a grand plaisir à retrouver ensemble.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Ils sont très  » comme il faut « , les Berthaud. Pleins de principes. Avides de ressembler à tous les clichés des gens de leur condition bourgeoise. Le père, directeur d’une succursale bancaire, est prêt à être associé à la conduite même de la banque. Comme elle est dirigée par monsieur Ephraïm qui ne mange jamais de viande et par des francs-maçons… il préfère ne pas aller à la messe et devenir végétarien. Sa fille Roberte l’admire pour la rigueur de sa conduite. Un dimanche où elle revient d’une promenade, elle tombe sur son père qui dévore en cachette un bifteck. C’est une catastrophe ! Roberte découvre aussitôt en son père quelqu’un d’hypocrite, d’immoral et décide qu’elle va le lui faire payer…

FICHE TECHNIQUE :

Téléfilm réalisé par Gérard Jourd’hui, d’après le roman de Marcel Aymé. Coproduit par France Télévisions / J.M. Productions (2013).

Avec Christian Clavier, Marie-Anne Chazel, Judith Chemia

1h40.

NON DISPONIBLE À LA DEMANDE.

SPÉCIAL MURIEL ROBIN : HD1 – 20H50 & 22H30 – NI REPRISE, NI ÉCHANGÉEFOLIE DOUCE – DE JOSÉE DAYAN

Ce diaporama nécessite JavaScript.


20H50. NI REPRISE NI ÉCHANGÉE.

Une épouse très fortunée et snob est si odieuse avec son entourage que, le jour où elle se fait kidnapper, ses proches lui font la surprise de ne rien payer pour la revoir ! Elle s’associe alors avec ses ravisseurs pour concocter une vengeance fort coûteuse… Comment une milliardaire se transforme, malgré elle, en Robin des bois !

22H30. FOLIE DOUCE
Une mère et épouse surexploitée par sa famille décide un jour de leur faire croire qu’elle a perdu la mémoire, les obligeant ainsi à se prendre en main et à prendre enfin soin d’elle. Mais après quelques jours, alors qu’elle s’apprête à leur avouer la farce, celle-ci découvre la double vie de son mari, ce dernier poussant le vice jusqu’à profiter de la fausse amnésie de sa femme pour installer sa maîtresse chez eux. La guerre commence…

FICHE TECHNIQUE :

NI REPRISE NI ÉCHANGÉE

Réalisé par Josée Dayan
Son : Michel Bensaïd
Montage : Yves Langlois
Scénario et dialogues : Nicolas Bedos
Musique : Catherine Lara, Catherine Lara, Thierry Eliez, Sylvain Poge et Fluminense
Costumes : Mimi Lempicka
Décors : Yann Mercier
Directeur de la photographie Myriam Vinocour et Vincent Jeannot
Avec : Muriel Robin (Juliette), Gilbert Melki (Louis), Jérôme Kircher (Franck – Le chauffeur), Fellag (Gérard), Alex Lutz (Jérôme), Marianne Epin (Maria), Noémie Rosenblatt (Emilie), Philippe Beglia (Le majordome), Lise Lametrie (Josiane), Yann Abram (David – L’assistant zélé), Montassar Alaya (L’autre flic), Eric Averlant (Le gardien de la banque), Monique Barbillat (Alice – La Co-détenue), Mathieu Barbet (Le coiffeur), Robin Causse (L’homme mécontant), Olivier Claverie (Le flic sympa), Roland Cope (Le Directeur de la banque), Florence d’Azémar (La journaliste), Fejria Deliba (L’assistante de la banque), Alika Del Sol (Marine – La gouvernante), Alexandre Doetsch (Alexandre), Catherine Griffoni (La dame), Thierry Jennaud (le deuxième flic), Frédéric Restagno (Jean-Louis – Le maton), Christiane Rorato (La taulière du café)
Avec la participation de Arielle Dombasle (Julie) et Nicolas Bedos (Jean-Pierre)

FOLIE DOUCE
Réalisé par Josée Dayan
Son : Michel Bensaïd
Scénario : Annick Le Goff
Scénario, adaptation et dialogues : Nicolas Bedos
Musique : Catherine Lara, Une Musique et Universal Music Vision
Costumes : Pierre-Yves Gayraud
Décors : Philip L’Eveque
Directeur de la photographie Myriam Vinocour
Avec : Muriel Robin (Juliette), Jacques Weber (Claude), Louison Bergman (Chloé), Pierre Niney (Arnaud), Anne-Sophie Franck (Lisa), Marianne Denicourt (Françoise), Philippe Magnan (Monsieur Millon), Gina Djemba (Laura), Patrick Bouchitey (Monsieur Benhasra), Alexie Ribes (Marie), Jacques Spiesser (Sam), Roger Dumas (Père de Juliette), Dominique Marcas (La vieille dame), Christiane Rorato (Directrice maison de retraite), Olivier Claverie (Le psychiatre), Bruno Paviot (2ème psychiatre Dr Villaret), Rosine Favey (Geneviève), Thérèse Roussel (Simone), Nathalie Cerda (La Dame Elysées), Yann Abram (Le vendeur de bateaux), Jacques Collard (Le vieux de la piscine), Annie Gregorio (L’infirmière de la clinique psychiatrique), Thierry Jennaud (L’autre voisin), Stanislas Roquette (Le flûtiste)

LES PAPYS HÉROS DE RETOUR : INDIANA JONES ET LA DERNIÈRE CROISADE – W9 – 20H50 – 58 MINUTES POUR VIVRE
– TMC – 20H50

Les papychous sont rediffusés ! Retrouvez Indy et John McClane ce soir sur W9 et TMC (à la même heure, mais bon…)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

1. 58 minutes pour vivre (réalisé par Renny Harlin – 1990 – 2h04)

Le soir de Noël, l’inspecteur John McClane se rend à l’aéroport de Washington pour y chercher sa femme, Holly. Il est intrigué par deux hommes qui entrent dans des locaux interdits au public. Son intervention provoque une fusillade et il réussit à venir à bout des agresseurs. Il alerte les responsables de l’aéroport, qui semblent n’accorder aucune importance à l’incident. McClane découvre un complot visant à «récupérer» Esperanza, un trafiquant de drogue extradé, passager sur l’un des vols en approche. Les terroristes s’emparent de la tour de contrôle et empêchent les avions d’atterrir. Ceux-ci risquent alors de s’écraser, faute de carburant. Peu aidé par ses collègues, McClane entreprend de régler le problème tout seul…

2. Indiana Jones et la dernière croisade (réalisé par Steven Spielberg – 1989 – 2h06)

En 1912 dans l’Utah, Indiana Jones, adolescent, surprend des pilleurs de trésors archéologiques avant d’être poursuivi par les trafiquants… 26 ans plus tard, Jones apprend que son père, le professeur Henry Jones, parti à la recherche du Saint Graal, a disparu, et se rend alors à Venise où son père a été vu pour la dernière fois. Aidé par Marcus Brody et Elsa Schneider, l’assistante d’Henry, il retrouve son père prisonnier des Allemands dans un château autrichien. Mais Elsa se révèle vite une espionne nazie. Jones, père et fils, réussissent à s’enfuir et rejoignent leurs amis Sallah et Marcus au Moyen-Orient, jusqu’au temple où se trouve le Graal…

 

 

LE MONUMENT DU JOUR – FRANCE Ô – LE GRAND BLEU – 20H45

Difficile de choisir dimanche entre 2 bond films. « Cloclo » souligne formidablement la complexité du chanteur avec un Jérémy Reinier extraordinaire. « Les invités de mon père » est une comédie très réussie qui aborde des thèmes graves mais dans laquelle on ne s’ennuie jamais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Jacques Mayol et Enzo Molinari se connaissent depuis l’enfance, dans les années 1960. Ils ont grandi ensemble en Grèce et partagent depuis toujours leur passion pour la mer. Mais à la suite de l’accident au cours d’une plongée et du décès de son père, Jacques revient en France. Vingt ans ont passé, mais la rivalité entre les deux hommes existe toujours. Le championnat du monde d’apnée No Limit à Taormina en Sicile à la fin des années 1980 est l’occasion pour les deux hommes de se retrouver et d’explorer un monde que personne ne connaît aussi bien qu’eux.

FICHE TECHNIQUE :

Réalisé par Luc Besson (1988, 2h12)
Avec : Jean-Marc Barr, Jean Reno, Rosana Arquette…

ET DEMAIN ? UN DOC ÉDIFIANT SUR LES ENFANTS EN SOUFFRANCE, UN BON FILM AVEC CHANTAL LAUBY, ET UN TÉLÉFILM À ÉVITER D’URGENCE…

À DEMAIN !!

 

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s